L'histoire des machines à sous

L'invention de la machine à sous
C'est Charles August Fey qui inventa en 1898-99 et déposa le brevet en 1905 de la première machine à rouleaux appelée la "Liberty Bell"

Influencé par l'abondance de roulettes automatiques à San Francisco, Fey décide de construire sa première machine en 1894. C'était une machine à un disque rotatif : HORSESHOE et était très similaire à celles fabriquées par Gustav Shultze (grand fabricant de MAS aux USA) .
La même année, Fey et son collègue Theodore Holtz quittent la « California Electric Works Company » et créent une société concurrente de celle-ci, en fabriquant des téléphones, télégraphes et de l'équipement électrique. Cette société sera basée dans le même quartier que l'usine de machine à sous de Shultze, ou bien évidement, ils lui fabriqueront des pièces mécaniques pour ses machines.

En 1895, Fey construit dans le sous sol de sa résidence la « 4-11-44 » basée sur une loterie populaire. Cette machine avait 3 cadrans concentriques et la combinaison maximale rapportait 5$. Cette machine fut placée dans un bar et est devenu tellement populaire que Fey décida d'en fabriquer d'autre. Il décide alors de passer tous son temps à créer et construire des machines à sous.
En 1896, Fey créait sa société sur Market street à San Francisco. Il laisse sa première affaire à Holtz. Pendant 9 ans il fabriquera des roulettes. Fey compris rapidement que les roulettes mécaniques étaient limitées au niveau combinaison et payement.

C'est en 1898 qu'il fabrique la première machine à 3 rouleaux : « La Card Bell » puis vite modifiée en 1899 par la machine reconnue de tous comme LA machine moderne « La Liberty Bell ».
Cette machine est révolutionnaire sur plusieurs aspects :
- Alors que les roulettes sont encombrantes et en bois, la Liberty Bell est minuscule et est en métal.
- Le marquage n'est plus écrit dans l'intérieur d'un ou plusieurs disques mais sur la périphérie de 3 rouleaux.
- Ce ne sont plus des chiffres ou des couleurs associés à des combinaisons gagnantes mais des symboles : As de pique, cœur, carreau, fer à cheval et la cloche de la liberté.
- Il y a 10 arrêts par rouleau permettant ainsi 1000 combinaisons alors que les roulettes n'offrent qu'une centaine de combinaisons maximum.
- Et l'invention principale : C'est la première machine de ce type a payement automatique.

La mécanique de cette machine est tellement aboutie qu'elle sera pratiquement identique jusqu'en 1963, arrivée de la 1ère machine électromécanique de Bally (Money Honey - Version 742 puis 742A).

Source : http://www.joiret.com
Index | Plan du site | Connexion | © 2009-2021 casinos-regles-astuces.com
Publicité
Publicité