L'histoire du Black Jack

Les origines du jeu
Deux jeux de cartes français semblent être à l'origine du Blackjack, le "Chemin de Fer" et la "Ferme Française".

Il est pratiqué dans l'hexagone dès le 18ème siècle sous le nom de "Vingt-et-un".

Au début du 19ème siècle, il arrive aux Etats-Unis. Ne rencontrant un franc succès, les établissements qui le proposent ont essayé plusieurs variantes pour le populariser. L'une d'entre elles permet aux joueurs de recevoir un paiement supplémentaire s'ils obtenaient un valet et un as de pique. Comme le valet se dit "Jack" en anglais et que le pique est de couleur noire, "black", cette variante a été appelée Blackjack. Elle n'est plus pratiquée mais le nom a persisté jusqu'à aujourd'hui.
L'évolution des stratégies
En 1956, un chercheur américain du nom de Roger Baldwin va révolutionner le jeu quand il publie un article dans le journal de l'association Américaine des statistiques. Intitulé "The optimum strategy in Blackjack" (stratégie optimale au Blackjack) ce texte fait alors grand bruit. Il est en effet le premier à systématiser l'utilisation de règles mathématiques pour la pratique du Blackjack.

Six ans plus tard le livre "Beat the dealer" (Battre le croupier) devient rapidement un best seller. Fruit du travail du professeur Edward O. Thorp, l'ouvrage présente une stratégie de comptage des cartes. Son succès est tel que certains casinos sont contraints de changer les règles du jeu mais devant les protestations et le boycott des joueurs, ils ont dû se raviser et reprendre les anciennes règles.

Les années passent. De nombreux livres et systèmes de jeux sont développés permettant de gagner encore plus facilement au Blackjack. Grâce à eux, des joueurs vivant du jeu sont apparus. Dès lors, le jeu devient de plus en plus populaire, faisant même de l'ombre au Craps.

Les années 70 et l'arrivée d'ordinateurs performants ont vu la mise au point de stratégies encore plus sophistiquées.

Les stratégies de comptage de cartes ouvrent l'ère des gros gagnants passés à la postérité. Le premier est Ken Uston. En 1977, il installe 5 ordinateurs de poche dans les chaussures de ses complices. Cette technique lui permet d'empocher pas moins de 100 000 dollars en quelques semaines. Son stratagème découvert, il est placé, avec ses complices, sur une liste noire lui interdisant l'accès de 7 casinos de Las Vegas. Le cas Uston inspire. Dès lors, d'autres groupes tentent de multiplier leurs gains en comptant les cartes. Les casinos, en riposte, ont abandonné le jeu de cartes simple pour le shoe, l'utilisation de 2 à 8 jeux de cartes au cours d'une partie de Blackjack. Cela complexifie grandement toute tentative de compter les cartes. Mais la persistance de joueurs professionnels prouve qu'il est encore possible de battre les casinos. De plus, la compétition croissante entre les casinos du Nevada et des autres états américains joue en faveur des joueurs. Les casinos doivent proposer des marges intéressantes de chance pour les joueurs.
Index | Plan du site | Connexion | © 2009-2021 casinos-regles-astuces.com
Publicité
Publicité